NANOMECATRONIQUE

 

Nos travaux en nanomécatronique ont débutés en 2002 avec la réalisation du premier résonateur nanométrique accordable sur une grande gamme de fréquence. Au cours de nos études sur les propriétés d'émission de champ des nanotubes de carbone nous avons montré qu'il était possible de modifier trés fortement les fréquences de résonance des nanotubes (jusqu'à un facteur 10) en jouant sur la tension mécanique d'origine électrostatique à l'extrémité du nanotube.

Depuis 2005 l'activité nanomécatronique est devenu un axe prioritaitre de l'équipe PNEC. Pour nos travaux nous disposons d'un système d'émission de champ dédié, d'un nanomanipulateur  permettant des mesures fines sous microscope électronique à balayage et nous développons un sytème de testeur sous pointes UHV pour l'études des nanocomposants. Nous avons également accès à la salle blanche de l'INL pour la réalisation de nos composants.

dgfhxhxhd

Scroll To Top