Bienvenue sur le site de l'équipe "Physique des Nanostructures et  Emission de Champ", (PNEC) de l'ILM

Le groupe PNEC, historiquement spécialiste en Emission de Champ, a élargit son champ d'investigation depuis 2004 aux domaines de la nanomécanique, des NEMS, de la synthèse de nanotubes, de l'optique et de la thermique de nanostructures 1D ou 2D. Ses mots clefs sont: nanotubes, nanofils, graphène, échantillon individuels, émission de champ, mécanique, thermique, optique....
Elle est également fortement impliquée dans le développement instrumental comme pour l'émission de champ ou pour la réalisation de mouvements in situ en microscopie électronique (MEB et MET).
 
L'équipe, créée en 2004, compte désormais 7 chercheurs permanents, 2 doctorants et 3 post-doctorants.

 

Actualités:

-Comment exalter une vibration en l’excitant hors résonance ?

 Quality-Factor Enhancement of Nanoelectromechanical Systems by Capacitive Driving Beyond Resonance pdf

T. Barois, S. Perisanu, P. Poncharal, P. Vincent, S. T. Purcell, A. Ayari

Physical Review Applied 6 014012 (2016) https://doi.org/10.1103/PhysRevApplied.6.014012

 Les oscillateurs nanoélectromécaniques sont habituellement excités au voisinage de leur résonance où leur sensibilité à d’infimes signaux est exaltée. Les auteurs montrent sur des nanofils excités à une fréquence bien au-dessus de leur fréquence de résonance et proche de la fréquence de coupure électrique qu'il est possible d’obtenir de meilleurs performances et d’atteindre un régime d’auto-oscillation. Ce résultat, bien que contre-intuitif, peut être généralisé à n’importe quel capteur électromécanique. C’est également une méthode simple pour synchroniser des réseaux d’oscillateurs.

- Un nanogénérateur AC ultra basse consommation

 

 

Thomas Barois, Anthony Ayari, Pascal Vincent, Sorin Perisanu, Philippe Poncharal et Stephen Purcell (équipe PNEC) ont publié un article intitulé Ultra low power consumption for self-oscillating nanoelectromechanical systems constructed by contacting two nanowires dans la revue Nano Letters.

 

Dans cet article, les auteurs montrent qu’en mettant en contact 2 nanofils semiconducteurs et en appliquant une simple tension continue, l’un des nanofils peut rentrer en auto-oscillation mécanique. Le mouvement de ce fil provoque alors une modulation de la résistance de contact et génère un signal électrique alternatif. Ce générateur AC est très simple dans sa fabrication et détient le record en termes d’ultra basse consommation dans les NEMS.

 

 


Voir les "Anciennes actualités" de l'équipe PNEC

 

 

Scroll To Top