Chiralité

 

Cette thématique concerne La synthèse et la caractérisation de couches guidantes chirales à fort pouvoir rotatoire. Jusqu’à présent, nous nous sommes attaché à réaliser des couches isotropes afin de minimiser les effets du dichroïsme linéaire. Cependant, la génération et le contrôle de la cristallinité des couches permettraient d’accéder à de nouvelles perspectives telles que l’origine de l’homochiralité ou le contrôle de la polarisation électronique.

 

 

Couches minces chirales                                                                                                                            


Contacts : Bruno BAGUENARD, Amina BENSALAH-LEDOUX, Stéphan GUY, Cécile LELUYER

Dans cette thématique, nous nous attachons à synthétiser et à étudier des guides d’ondes chiroptiques. Ces guides plans dont le cœur est constitué d'un matériau chiral isotrope, présentent des propriétés optiques nouvelles. La plus fascinante est la possibilité de propager n'importe quel mode de polarisation : rectiligne, elliptique, voir circulaire. Cela apporterait une nouvelle dimension à l'optique guidée planaire.

 

 

Couches Chirales Structurées                                                                                                            



Contacts : BrunoBAGUENARD, Amina BENSALAH-LEDOUX, Stéphan GUY, Cécile LELUYER

L’objectif  est de concevoir à façon, des couches minces chirales organisées. Le point fort provient du fait que nous utilisons une technique de dépôt par ablation laser (PLD) permettant un contrôle fin des conditions de croissance de la couche, allié à l’accès à une bibliothèque de molécules organiques chirales conçues spécialement pour cette étude, à l’ENS Lyon. Ainsi, nous pourrons contrôler les différents paramètres pertinents en fonction de l’application visée (dichroïsme linéaire, épaisseur, orientation, type de chiralité …).

 

 

Optiques des films chiraux                                                                                                                            


Contacts : Bruno BAGUENARD, Amina BENSALAH-LEDOUX, Stéphan GUY, Cécile LELUYER

les modes propagés dans des guides chiraux diffèrent fondamentalement des guides achiraux au niveau de trois propriétés : polarisation elliptique, croisements de modes et ondes lentes à ondes évanescentes à longues portés.

 

Mesures des états de polarisation des modes guidés

Dans un guide plan chiroptique, on peut propager n'importe quelle polarisation de la lumière: rectiligne, elleptique et même circulaire. Une fois la synthèse de « bons »guides chiroptiques mise au point, il s'agira de mesurer les états de polarisation des modes qui s'y propagent  grace à un bon d'optique adapté.  La difficulté  réside dans le fait que les effets de la chiralité sont très faibles. En effet, Le moindre défaut d’alignement et/ou la moindre anisotropie peuvent masquer l’effet de la chiralité.

 

 

Ellipsomètrie chirale

Ici, nous nous intéressons à la caractérisation des couches minces via les mesures d'indices et d'épaisseurs et plus particulièrement, la mesure du couplage Te/TM par réflexion sur une surface chirale.

 

CD-ORD

A l’échelle moléculaire, la chiralité joue un rôle fondamental dans l’interaction Lumière-matière. Les conséquences les plus connues sont les phénomènes de rotation de la polarisation rectiligne, décrit par le pouvoir rotatoire ORD (°/mm) et de différence d’absorption pour des ondes polarisées circulaires gauche et droite, décrit par le dichroïsme circulaire (CD).

 

 

 

Scroll To Top