Université Lyon 1 Show CNRS website

À la une


 

Offre d'Emploi :

 

L'iLM recrute un Ingénieur en conception et fabrication mécanique

Au sein de l’iLM, l’ingénieur d’études devra à partir d’objectifs scientifiques et de spécifications générales fixés par les personnels de recherche, effectuer l’étude, la conception, la réalisation, la mise en place et la maintenance de systèmes mécaniques, de vide et/ou cryogéniques originaux et complexe...

Ce poste est à pourvoir pour le 1er octobre 2015 dans le cadre de la mobilité interne du CNRS.

La campagne se déroule jusqu'au 27 mai 2015 inclus (au dela il ne sera plus possible de postuler).

Information mobilité interne CNRS

 


 

Evaporer un isolant par bombardement électronique.

Nicholas Blanchard et les membres de l'équipe PNEC Antoine Niguès, May Choueib, Sorin Perisanu, Anthony Ayari, Philippe Poncharal, Stephen Purcell, Alessandro Siria et Pascal Vincent viennent de publier un article intitulé "Electron beam assisted field evaporation of insulating nanowires/tubes" dans la revue Applied Physics Letters.

La technique de sonde atomique tomographique permet une analyse unique des matériaux en ionisant atome par atome l'échantillon ce qui permet de reconstruire chimiquement et à l'échelle atomique le matériau étudié. Si la technique de sonde pulsée électriquement est bien adaptée pour des matériaux métalliques, les échantillons semi-conducteurs ou isolants sont difficiles voire impossibles à étudier. Dans ce contexte les auteurs ont montré que pour ioniser positivement des matériaux isolants on pouvait simplement les bombarder par des électrons. Il a été ainsi démontré que l'on pouvait évaporer des matériaux isolants sous MEB ou TEM en utilisant le faisceau d'électrons pour provoquer l'évaporation de l'échantillon. Cela permet également d'utiliser la finesse du spot pour évaporer sélectivement des objets nanométriques très proches. Ces travaux, qui ont fait l'objet d'un dépôt de brevet, devraient faciliter l'étude des matériaux semi-conducteurs et isolants par sonde atomique tomographique.

21/05/2015


 

 

Vue d’ensemble sur les nano-alliages de CoPt

 

Véronique Dupuis et Florent Tournus  (équipe Nanostructures magnétiques) viennent de publier,  en collaboration avec d'autres collègues français spécialistes du CoPt, un article de revue intitulé "Structure and order in CoPt-type nanoalloys: From thin films to supported clusters" dans la revue Surface Science Reports. 

Les nano-alliages de type Co–Pt (CoPt ou FePt) sont très intéressants du fait du lien existant entre leurs propriétés magnétiques et structurales. Ils ont été beaucoup étudiés ces dernières années, en particulier autour des questions d'ordre chimique (avec la structure appelée L10) pouvant induire des caractéristiques magnétiques exceptionnelles, dans le cas du matériau massif.

 

Cet article de revue s'intéresse aux propriétés magnétiques, structurales et morphologiques de ces nano-alliages, à la fois du point de vue diagramme de phase (température, composition, effet de taille), cinétique (croissance, mise en ordre) et environnemental (substrat, matrice, gaz). En couvrant aussi bien les aspects théoriques qu'expérimentaux, il offre une synthèse approfondie des résultats publiés récemment sur les nanoparticules de CoPt (en particulier, avec l'approche spécifique par dépôts d'agrégats à l'ILM) et met en avant la complexité et la richesse de ce système.

29/04/2015


 

Un nouveau système pour l’analyse en ligne de faisceaux X au synchrotron

 

Antonio Pereira (équipe Films minces), Christophe Dujardin (équipe Luminescence) et Mariana Levinta (stage NSE), en collaboration avec l’ESRF viennent de publier l’article « Low-absorption, multi-layered scintillating material for high resolution real-time X-ray beam analysis » dans la revue Journal of Material Chemistry C.

 

Les synchrotrons proposent des expériences uniques permettant l’analyse de la matière. Une des grandes limitations actuelle est la correction des fluctuations du faisceau X d’analyse en terme de position, d’intensité et de profil. En utilisant le dépôt par ablation laser sur une membrane poreuse, les auteurs ont réalisé un écran multicouche qui permet de satisfaire les trois critères majeurs de qualité: une bonne transparence aux rayons X et une bonne efficacité, en général antagonistes, ainsi qu’une grande capacité à l’imagerie haute résolution. Ce système permet maintenant l’analyse en ligne des paramètres de faisceaux avec l’obtention d’image toutes les 50ms.

20/04/2015


 

Mesurer un débit grâce au compteur «Coulter»

 

Alessandro Gadaleta et Anne-Laure Biance  (équipe Liquides et Interfaces), en collaboration avec des collègues de l'ENS à Paris, ont publié un article intitulé "Ultra-sensitive flow measurement in individual nanopores through pressure-driven particle translocation" dans la revue Nanoscale. 

Dans cet article, les auteurs ont mis en œuvre une technique pour mesurer des débits extrêmement petits de l’ordre du femto-litre par secondes, à travers un nanopore. Pour ce faire, ils utilisent la célèbre technique du compteur « Coulter » (1953), visant à détecter électriquement la présence d’un traceur (ici une nano-bille) bouchant partiellement un orifice. En comptant le nombre de traceurs qui passent par seconde et le temps de résidence de chaque traceur dans le pore, une perméabilité hydrodynamique peut être mesurée. Cette technique ouvre des perspectives pour les mesures de flux à travers des nanotubes ou des nanocanaux. Les auteurs remercient le CLYM et Rémy Fulcrand pour le perçage des pores.

02/04/2015


 

Deux évènements co-organisés par l'iLM :

   

Le Colloque Francophone du Carbone se tiendra du  18 au 21 Mai 2015, aux Karellis en Savoie. Ce colloque est organisé par le Groupe Francophone d'Etude des Carbones (GFEC), le LCME, le LOCIE et l'ILM (Sylvie Le Floch, Vittoria Pischeda, Alfonso San Miguel sont co-organisateurs de cet évènement) . Le colloque abordera différents thèmes sur les matériaux carbonés tels que le stockage de l'énergie, l'environnement, le recyclage, les méthodes spectroscopiques, les composites ( C/C et à matrice polymère), et les nanomatériaux (graphène, nanotubes, suies). Pour s'inscrire avant le 10 Avril 2015, ou plus avoir d'information cliquez ici  ou contactez  gfec2015@univ-savoie.fr

Le workshop Nano-Nano 2015 se tiendra à CPE, Campus Lyon Tech La Doua, les 15 et 16 juin 2015 . Il offre deux journées d'échanges informels et pluridisciplinaires pour susciter des nouveaux liens et de nouvelles collaborations sur le site lyonnais dans le domaine des nanosciences et des nanotechnologies. Ouvert à tous les laboratoires lyonnais et tous les électrons libres de l’extérieur. Steve Purcell, Samy Merabia et Natalia Del Fatti en sont co-organisateurs. Informations


 

Elimination et métabolisme des nanoparticules AGuIX

 

Lucie Sancey, Shady Kotb, Charles Truillet, Arthur Marais, Eloïse ThomasRodolphe Antoine, Philippe Dugourd, Gérard Panczer, François Lux, Vincent Motto-Ros, et Olivier Tillement, (équipes SpectroBio, Fennec, Publi et Soprano), ont publié avec des collègues de la région Rhône-Alpes un article intitulé « Long-term in vivo clearance of gadolinium-based AGuIX nanoparticles and their biocompatibility after systemic injection » dans le journal ACS Nano (article prochainement en accès libre).

L’équipe FENNEC développe des nanoparticules à base de gadolinium en vue de leur application chez l’homme en tant qu’agent radiosensibilisant et agent de contraste en IRM. Dans la perspective proche de leur transfert en clinique, nous avons étudié l’élimination rénale et le métabolisme de ces particules nommées AGuIX, pour Activation et Guidage de l’irradiation par rayon-X. En plus du mécanisme d’élimination, ce travail démontre l’innocuité des nanoparticules sur la fonction rénale même à doses répétées. Parmi l’ensemble des techniques utilisées dans cette étude, une nouvelle approche qui permet d'imager la distribution des nanoparticules à l'échelle de l'organe entier et sans marquage a été employée et comparée à des techniques de références de la biologie qui sont la microscopie confocale, la microscopie électronique à transmission ou les dosages par ICP. Cette nouvelle approche, reposant sur la spectroscopie de plasma induit par laser, est développée au sein de l’ILM et permet de cartographier et de quantifier l’ensemble des éléments présents dans un échantillon biologique.

Regroupés avec des études d’évaluation de la toxicité, ces résultats seront inclus dans les dossiers à soumettre aux agences réglementaires avant toute injection à l’homme (prévue début 2016).

11/03/2015


 

A propos de l'efficacité de nanoscintillateurs pour la thérapie photodynamique

 

Anne-Laure Bulin, Andrey Belsky, David Amans, Gilles Ledoux et Christophe Dujardin (équipe Luminescence), en collaboration avec des collègues de l’Université de Moscou, ont publié un article intitulé  « Modelling energy deposition in nanoscintillators to predict the efficiency of the X-ray-induced photodynamic effect » dans la revue Nanoscale.

Utilisées pour générer des oxygènes singulets à l’aide de l’effet photodynamique, les nanoparticules scintillatrices (NPs) lorsqu’elles sont irradiées par des rayonnements ionisant (X ou gamma) ont un grand potentiel pour la thérapie photodynamique dans les tissus profonds (voir ce fait marquant). 

Malgré son potentiel important, aucune estimation numérique d’efficacité n’avait été effectuée notamment sur l’énergie réellement déposée dans les nanoscintillateurs lors de la relaxation d’énergie sous excitation haute énergie. Pour comprendre la répartition spatiale complexe de la distribution d’énergie déposée dans un volume d’eau macroscopique chargé en nanoscintillateurs, nous avons développé une simulation Monte Carlo (GEANT4) et avons ainsi évalué les efficacités de production d’oxygène singulet dans différentes configurations (énergie des rayons X, tailles et concentration des NPs). Nous introduisons et évaluons ainsi un nouveau paramètre, η_nano, qui quantifie l’efficacité de la déposition d’énergie dans les NPs. Nous démontrons également qu’une part significative de l’énergie déposée provient d’une interaction primaire dans l’eau entourant les NPs et non dans les NPs et que cet effet devient très important notamment à haute énergie. Ces estimations sont cruciales pour l’optimisation de ces nano-architectures complexes.

27/02/2015


 

Tous les faits marquants...