Université Lyon 1 Show CNRS website

À la une

 

Emploi

 

Un poste IR proposé en NOEMI

  • Un poste Ingénieur de Recherche en conception et développement en expérimentation,  BAP C Instrumentation est proposé en NOEMI. Retrouvez toutes les informations ici.

Date limite d'envoi des dossiers de candidature :  vendredi 27 mai 2016.


Journée des Doctorants de l'iLM

 

Un évènement fort de l'iLM : la journée des doctorants  se tiendra le jeudi 28 avril après-midi dans l'amphithéâtre de Polytech-Lyon à partir de 13 heures. 

Au programme : présentations en 180 secondes de leurs travaux de recherche par une vingtaine de doctorants de 2e année, puis session de posters accompagnée d'un buffet japonais.

Les organisateurs sont Benoît Mahler et Mathieu Leocmach.

19/04/2016


Films chiraux à base de molécules hélicèniques

Amina Bensalah-Ledouxet Stéphan Guy (équipe MNP), en collaboration avec des collègues de l’ENS Lyon, de Rennes, de Cracovie et de l’université de Bufallo, ont publié un article intitulé «Large-scale synthesis of helicene-like molecules for the design of enantiopure thin films with strong chiroptical activity» dans la revue Chemistry A European Journal. Cet article a été sélectionné comme « Hot Paper » par l'éditeur et fait la couverture du journal.

Les hélicènes, molécules organiques caractérisées par leur géométrie hélicoïdale, sont des molécules chirales fascinantes en raison de leurs propriétés singulières et leurs applications dans différents domaines allant de la catalyse à l’électronique organiques. Les auteurs ont mis au point une voie directe pour la synthèse de molécules « hélicèniques » dans leurs formes énantiopures, à l’échelle du gramme. Des couches minces ayant de bonnes propriétés de propagation optique et de fortes réponses chiroptiques ont été déposées par Ablation Laser Pulsée (PLD) sans altérer, ni la structure de la molécule ni son énantiopureté. En outre, la spectroscopie de dichroïsme circulaire électronique et vibrationnel couplés à des calculs théoriques ont permis de mettre en évidence des relations entre les propriétés chiroptiques et la structure des molécules « hélicèniques », comme par exemple des effets de rigidification, d’aromatisation ou d’état de la matière (liquide/solide).

31/03/2016


Nanofluidique : gare aux défauts !

Laurent Joly et Samy Merabia (équipe MMCI) ont publié avec des collègues londoniens un article intitulé «Strong coupling between nanofluidic transport and interfacial chemistry: how defect reactivity controls liquid-solid friction through hydrogen bonding» dans la revue The Journal of Physical Chemistry Letters.

Les défauts sont inévitables dans les systèmes nanofluidiques tels que les membranes utilisées pour le traitement de l'eau et les énergies renouvelables. Pourtant, leur influence sur les performances de ces systèmes est très mal connue. Dans ce travail, les auteurs ont étudié le frottement de l'eau sur des surfaces défectueuses grâce des simulations moléculaires ab initio, tenant compte de la nature quantique de l'interface liquide/solide. Les simulations montrent que l'eau se dissocie sur certains défauts, et que ces défauts « réactifs » ont une grande influence sur le frottement. De plus, le frottement est extrêmement sensible à la structure chimique des défauts réactifs, et dépend en particulier de leur capacité à former des liaisons hydrogène avec le liquide. Ce travail montre le rôle crucial de la chimie des surfaces sur les performances des systèmes nanofluidiques réels.

28/03/2016


Le point de vue atomique du vieillissement dans un verre métallique

V.M. Giordano(équipe (nano)matériaux pour l’énergie), en collaboration avec une collègue de l’ESRF, a publié un article intitulé «Unveiling the structural arrangements responsible for the atomic dynamics in metallic glasses during physical aging» dans la revue Nature Communications. Cet article a fait l’objet d’une actualité de l'INP.

Malgré leurs propriétés mécaniques et élastiques exceptionnelles, l’emploi à grande échelle des verres métalliques est encore limité par leur nature intrinsèquement hors équilibre, qui donne lieu des phénomènes irréversibles, comme le vieillissement. Pour mieux contrôler les propriétés des verres et développer des nouveaux matériaux vitreux plus stables, il est fondamental de comprendre les mécanismes microscopiques à l’origine de ce vieillissement. Les auteures ont combiné des techniques avancées de radiation de synchrotron pour relier directement pour la première fois les réarrangements atomiques à la dynamique atomique dans un verre métallique lors de plusieurs recuits. Ceci leur a permis de gagner une compréhension microscopique des différents régimes de vieillissement récemment trouvés à l’échelle atomique dans ces verres, comme un vieillissement très rapide. Ce processus semble relié à des réarrangements qui visent à relâcher les stress résiduels à travers un mécanisme de relaxation a avalanches. Une fois ceux-ci annihilés, à l’échelle atomique le vieillissement s’arrête (tout en continuant à l’échelle macroscopique), et il n’y a que des réarrangements qui n’affectent pas la densité mais augmentent l’ordre à moyenne échelle, préparant la cristallisation. La transition d’un régime à l’autre est probablement le mécanisme microscopique subjacent une transition de ductile a cassant.

28/02/2016


Une fibre amyloïde, ça pèse combien ?

Tristan Doussineau, Philippe Dugourd et Rodolphe Antoine (équipe SpectroBio),en collaboration avec des collègues biologistes du CEA Grenoble, ont publié un article intitulé «Mass determination of entire amyloid fibrils by using mass spectrometry» dans la revue Angewandte Chemie International Edition. Cet article a été sélectionné comme VIP (« Very Important Paper ») par l'éditeur et fait la couverture « frontispiece » du journal. Il fait également l’objet d’une actualité de l'INP.

Les fibres amyloïdes attirent un grand intérêt en raison de leur implication dans les maladies neurodégénératives telles que la maladie d'Alzheimer et les maladies de Parkinson et d'autres troubles liés à l'amyloïde (dites amylose). Le groupe SpectroBio de l’ILM a développé une spectrométrie de masse, unique en Europe, à détection de charge (CDMS), où chaque fibre est détectée une par une et dont la masse est directement déterminée à partir des mesures de leur charge et de leur temps de vol. Avec cette approche, les masses peuvent être mesurées pour des mélanges hétérogènes tels que des fibres de protéines de longueur micrométrique. La mesure de masse est d'une importance primordiale pour la caractérisation de ces objets biologiques qui pourraient aider, par exemple, à mieux comprendre le rôle du polymorphisme dans les phénomènes de « déformation » (strain phenomenon) décrits dans les maladies liées aux amyloïdes.

22/02/2016


IS-OM7-Symposium

L'Institut Lumière Matière organise le 7e Symposium international sur les matériaux Laser, scintillateurs et non linéaires du lundi 29 février au vendredi 4 mars 2016.

Plus d'informations


 

Tension de surface : nanobulles et nanogouttes brisent la symétrie

Nicolas Bruot et Frédéric Caupin (équipe Liquides et Interfaces), ont publié un article intitulé «Curvature-dependence of the liquid-vapor surface tension beyond the Tolman approximation» dans la revue Physical Review Letters.

Que devient la tension de surface à l'échelle nanométrique ? Dans une hypothèse émise il y a 66 ans, Tolman a proposé de corriger la tension de surface habituelle (macroscopique) d'une quantité inversement proportionnelle au rayon de courbure de l'interface liquide-vapeur. Ceci non sans respecter une certaine symétrie : la correction serait de même amplitude mais de signe opposé pour les bulles et les gouttes de même rayon. Cet effet a des conséquences majeures pour la nucléation (cavitation de bulles de vapeur dans un liquide surchauffé, ou condensation de gouttes de liquide dans une vapeur sursaturée). En effet, une faible modification de la tension de surface suffit à changer de plusieurs ordres de grandeur le taux de nucléation. Des chercheurs de l'ILM ont justement réalisé des expériences de cavitation dans l'éthanol et l'heptane. En combinant leurs mesures avec les données de cavitation dans l'eau et de condensation des vapeurs d'éthanol, heptane et eau, ils ont pu montrer que la correction symétrique proposée par Tolman n'était pas suffisante aux échelles pertinentes pour la nucléation. Cette étude suggère de préférer à l’approximation de Tolman, couramment utilisée en nucléation, une correction plus complexe (impliquant aussi le carré du rayon de courbure), comme proposé par de récentes simulations.

05/02/2016


Chaire Franco-Brésilienne, Etat de Sao Paulo, Brésil

Stella RAMOS-CANUT enseignant-chercheur dans l’équipe « Liquides et Interfaces » de l’ILM, a obtenu récemment une Chaire dans le cadre du programme « Chaires Franco-Brésilienne dans l’Etat de Sao Paulo » pour son projet d’étude de mécanismes de stabilité des interfaces dans les surfaces super-répulsives bi-fonctionnelles. Elle se rendra deux mois à l’Université de l’Etat de Sao Paulo (UNESP) au Brésil cet été.

04/02/2016


Réponse optique de nano-objets individuels sur un substrat absorbant

Etienne Pertreux, Anna Lombardi, Mike Hettich, Paolo Maioli, Aurélien Crut, Fabrice Vallée et Natalia Del Fatti (équipe FemtoNanoOptics), en collaboration avec des collègues de Strasbourg et de Bordeaux, ont publié un article intitulé «Surface plasmon resonance of an individual nano-object on an absorbing substrate: quantitative effects of distance and 3D orientation» dans la revue Advanced Optical Materials.

La réponse optique d’objets métalliques de taille nanométrique diffère nettement de celle des métaux massifs par l’apparition de résonances marquées (résonances plasmon de surface). A ces tailles, les propriétés optiques dépendent fortement de l’environnement local du nano-objet: ces résonances sont donc notamment affectées par sa déposition sur un substrat. Pour comprendre l’origine de cet effet et le caractériser, les auteurs ont comparé quantitativement les réponses optiques de nano-objets individuels de forme allongée (bâtonnet et bipyramide) sur des substrats diélectriques et absorbants. Ces expériences ont mis en évidence un élargissement spectral des résonances, en présence d’un environnement absorbant, d’ampleur variable. La comparaison des expériences de spectroscopie avec des simulations numériques a révélé le paramètre-clé contrôlant cet effet: à savoir, la pénétration dans le substrat des champs électromagnétiques intenses générés au niveau des pointes des nano-objets, elle-même fonction de la distance substrat/nano-objet et de l’orientation 3D de ce dernier. Cette caractérisation géométrique a pu être réalisée indépendamment par tomographie électronique, confirmant l’origine de l’effet démontré.

02/02/2016


Valorisation : Création de la start-up Nh TherAguix

 

Afin d’accompagner le développement en clinique des nanoparticules AGuIX, la société Nh TherAguix a été fondée en Décembre 2015. NH TherAguix propose de nouvelles solutions thérapeutiques pour lutter contre le cancer. Ces solutions sont basées sur la technologie AGuIX, issue de plus de 10 ans de recherche conjointe entre l’équipe FENNEC de l’ILM, la société Nano-H et de nombreux partenaires. Cette technologie utilise des nanomédicaments hybrides innovants qui se concentrent passivement dans les tumeurs en permettant leur détection par IRM et leur traitement par radiothérapie.

Contact : contact@nhtheraguix.com

Voir le CP

29/01/2016


 

Tous les faits marquants...