Université Lyon 1 Show CNRS website

À la une

 

Offre d'Emploi : Ingénieur d'étude en techniques expérimentales

poste ouvert en NOEMI (mobilité interne au CNRS) jusqu'au 15 Janvier 2015

L’ingénieur d’étude fera partie du pôle ‘Instrumentation scientifique’ de l’Institut Lumière Matière (ILM) et aura pour mission l’étude, le développement, la mise au point ainsi que la maintenance de dispositifs expérimentaux dans le domaine de la spectrométrie de masse. Ses activités s’exerceront en majeure partie au sein de l'équipe SpectroBio de l’ILM (14 personnes), qui a développé plusieurs couplages spectrométrie de masse / spectroscopie optique et mobilité ionique.
Plus de détails sur le poste dans la rubrique Emplois/Post-docs.

 


 

Modules élastiques du verre de silice densifié

Thierry Deschamps (NPO), Jérémie Margueritat, Christine Martinet, Alain Mermet et Bernard Champagnon (équipe SOPRANO) ont publié un article intitulé « Elastic moduli of permanently densified silica glasses » dans la revue Scientific Reports.

Le verre de silice soumis à des conditions extrêmes de pression subit une déformation plastique se traduisant par une modification drastique de ses propriétés mécaniques. Dans cet article, les auteurs combinent expériences haute pression et spectroscopie Brillouin afin de caractériser pour la première fois l’évolution globale des modules élastiques de la silice en fonction de son taux de densification. Ils démontrent une évolution non-linéaire et indépendante du chemin thermodynamique suivi (densification à température ambiante ou thermiquement assistée). Ce travail constitue une avancée importante dans le but d’élaborer une loi de comportement du verre sous sollicitations mécaniques.

18/12/2014


 

Colloque en l'honneur de G. BOUZERAR

         

Ce minicolloque "Ordre, désordre et corrélation appliqués à la physique de la matière condensée" est organisé en l'honneur de Georges BOUZERAR de l'équipe (nano) matériaux pour l'énergie, lauréat du prix Berthault/Fondation de l’Institut de France.

Il est centré sur les thématiques de l'ordre, du désordre et de la corrélation appliqués à la physique de la matière condensée. Il est destiné à tous et particulièrement aux doctorants.

il se déroulera le mardi 16 décembre de 9h20 à 17h30 amphithéâtre Gouy, Bâtiment Lippman.

Informations

09/12/2014


 

4th Sino-French Joint Workshop on Atmospheric Environment

L'iLM est coorganisateur du 4th Sino-French Joint Workshop on Atmospheric Environment : “Changing complexity of air pollution: sources, chemistry, impacts, regulations & actions”qui se déroulera à l'Hôtel de Région à Lyon du 10 au 13 décembre 2014.

Informations

08/12/2014


 

Couplage plasmonique dans les métaux de transition

Delphine Manchon, Jean Lermé, Alexis Mosset, Christophe Bonnet, Jan-Michael Rye, Michel Broyer, Michel Pellarin et Emmanuel Cottancin (équipe Agrégats et Nanostructures), en collaboration avec Cécile Jamois, Taiping Zhang et Ali Belarouci de l’INL  ont publié un article intitulé " Plasmonic coupling with most of the transition metals: a new family of broad band and near infrared nanoantennas" dans la revue Nanoscale.

La réponse optique des nanostructures métalliques soumises à une excitation lumineuse est gouvernée par une forte résonance d’extinction, la Résonance de Plasmon de Surface Localisée (RPSL). Jusqu’à aujourd’hui peu d’études ont été menées sur des nanostructures à base de métaux de transition, car leur résonance est généralement fortement atténuée dans l’UV. Dans cet article, les auteurs montrent d’un point de vue théorique et expérimental que le couplage plasmonique peut être exploité pour générer des RPSL dans des nano-antennes (NAs) de dimères à base de métaux de transition. L’avantage des dimères par rapport aux monomères repose essentiellement sur l’exaltation du champ électromagnétique dans la zone interparticule. L’apparition de RPSL par couplage plasmonique est illustrée expérimentalement sur différents types de NAs (Pd, Pt et Cr) élaborées par nanolithographie. Les mesures d’extinction optique absolue (entre 300 nm et 1650 nm) ont été réalisées sur des NAs individuelles dont la morphologie a été caractérisée par microscopie électronique (MEB et AFM).

Ce travail montre que l’on peut tirer parti du couplage plasmonique pour générer des RPSL avec la plupart des métaux de transition (Pt, Pd, Cr, Fe, Co, Ni, ...) L’utilisation de nouveaux matériaux dans le domaine de la plasmonique (autres que l’or et l’argent) ouvre la voie à de nouvelles perspectives dans le domaine de la photo-catalyse, la magnéto-plasmonique et le nano-sensing.

20/11/2014


 

Quand le frottement des liquides dépend d’effets quantiques

Laurent Joly (équipe MMCI) vient de publier avec des collègues de University College London au Royaume-Uni un article intitulé «Friction of water on graphene and hexagonal Boron Nitride from ab initio methods: very different slippage despite very similar interface structures » dans la revue Nano Letters. 

Le frottement des liquides aux parois, qui limite le transport dans les liquides confinés, est encore très mal compris. Dans cet article, les auteurs mesurent pour la première fois le frottement liquide/solide par des méthodes dites ab initio, tenant compte de la structure électronique de la matière, et donc de sa nature quantique. Ils montrent alors que le frottement de l’eau est très différent dans des structures de graphène et de nitrure de bore (BN), alors que le mouillage des deux matériaux est similaire. Ils relient alors cette différence de frottement à des effets de structure électronique que seule une approche ab initio peut décrire. Ce travail constitue un important jalon pour la compréhension et la prédiction du frottement dans les systèmes nanofluidiques, et présente d’importantes implications pour le développement de membranes pour la désalinisation et l’extraction de « l’énergie bleue », i.e. l’énergie osmotique de l’eau salée.

 15/11/2014


Bruit du scotch et angle de pelage

Marie-Julie Dalbe et Loïc Vanel  (équipe Liquides aux Interfaces), en collaboration avec Séphane Santucci (ENS Lyon) et Pierre-Philippe Cortet (FAST),  ont publié un article intitulé "Peeling-angle dependence of the stick-slip instability during adhesive tape peeling"  dans la revue Soft Matter Cet article a été sélectionné comme « 2014 Soft Matter Hot Papers ». 

Tout le monde connaît le bruit du scotch que l’on déroule et qui provient d’une instabilité dynamique de pelage dite « stick-slip ». Dans un contexte industriel, cette instabilité conduit à un endommagement adhésif et une pollution sonore préjudiciable. Pour comprendre comment cette instabilité dépend de l'angle de pelage, un nouveau dispositif expérimental a été développé, permettant de décoller un ruban adhésif pour une large gamme de vitesses, longueurs de ruban et angles de pelage, imposés et contrôlés. Grâce à ce dispositif, nous avons découvert que l'instabilité est fortement atténuée pour un angle de pelage important. Cet effet est lié à un couplage entre la raideur du système, qui augmente avec l'angle de pelage, et l'inertie du ruban.

 10/11/2014


 

Tous les faits marquants...